Accueil MediaMed

RETOUR         MediaMed Informations en pédiatriePediaMed


Pensez à imprimer cette page, afin de la lire ou la relire plus aisément. Avec Netscape, vous pouvez cliquer sur cette icone. Si vous utilisez un autre navigateur, utilisez sa commande d'impression.Votre bébé est atteint d'une bronchiolite

Cette affection est très fréquente, puisque 30% des nourrissons la contractent dans la première année de leur vie. Très contagieuse, elle est due au virus respiratoire syncitial, et favorisée par la garde des enfants en collectivité.

La maladie débute par une rhinopharyngite. Au bout de 24 à 48 heures, s'installent des signes de souffrance respiratoire: l'enfant respire rapidement, son expiration devient sifflante, sa toux est rauque. Un avis médical est indispensable pour affirmer le diagnostic de bronchiolite, et rechercher des complications.

Dans l'immense majorité des cas, la prise en charge est possible à domicile; elle repose sur l'hydratation et la kinésithérapie respiratoire.

L'inhalation passive de tabac est un facteur aggravant pouvant conduire à l'hospitalisation de l'enfant. Il faut donc ne pas fumer dans la maison.

Aérer correctement la chambre, et maintenir une température de 19°C maximum.

Pendant la durée de cette maladie (quelques jours), l'enfant ne devra pas séjourner en collectivité (nourrice, crèche, école), pour ne pas propager l'infection.

L'enfant doit boire beaucoup; il faut lui proposer régulièrement des biberons d'eau. Fractionnez ses repas, pour éviter les vomissements ou les fausses routes. Installez votre enfant en position semi-assise. Traitez la fièvre (facteur de déshydratation) en utilisant les antipyrétiques conseillés par votre médecin.

Veiller, si besoin, à bien désobstruer le nez de l'enfant avec du sérum physiologique.

La kinésithérapie respiratoire a démontré son efficacité dans cette pathologie. Elle doit être débutée le plus tôt possible, associant deux techniques: l'accélération du flux expiratoire, et les vibrations manuellesUne séance par jour au moins est nécessaire.

N'hésitez pas à consulter si l'état de l'enfant s'aggraveEn l'absence de complication, les médicaments autres que ceux faisant baisser la fièvre, n'ont aucun intérêt dans cette maladie : seuls la kinésithérapie et l'hydratation sont utiles.

N'hésitez pas à remontrer votre enfant au médecin si vous trouvez que son état s'aggrave : refus d'alimentation, troubles digestifs (vomissements, régurgitations), changement de comportement (agitation ou prostration), aggravation de la gêne respiratoire, forte fièvre.

MA  (01/02) Source MGLIST

Réagissez, donnez votre opinion, laissez votre contribution en remplissant notre formulaire Ecrivez nous RETOUR


Informations santé Informations Santé - CCNet Sommaire

 le staff le staff notre forum public    Maître-toile

© MediaMed - 2458.1 page remise à jour 18 01 02