Accueil MediaMed

MediaMed Informations en cardiologieINFORMATION cardio


La mortalité cardio-vasculaire recule en raison d'une meilleure prise en charge

the human heart La prestigieuse revue médicale britannique The Lancet  a publié deux travaux complémentaires sur la grande étude internationale MONICA lancée dans les années 80 et coordonnée par l'Organisation mondiale de la santé, auprès de 7,2 millions d'hommes et de femmes (dont près d'un million en France), répartis sur quatre continents. Les pays d'Europe (pays nordiques et ancien bloc communiste inclus), la Chine (Pékin), l'Australie (Newcastle et Perth), la Nouvelle-Zélande (Auckland), le Canada (comté d'Halifax), et les Etats-Unis (Stanford) ont participé à l'étude MONICA dont les premiers résultats sont parus en mai 1999.

La baisse moyenne de la mortalité par infarctus observée sur dix ans est apparue supérieure à 20 %. Plus de la moitié semble liée à une amélioration de la prise en charge des patients, notamment en raison de thérapeutiques plus precoces et mieux adaptées. Ce recul significatif de la mortalité cardio-vasculaire concerne en premier lieu les pays de l'Europe du Nord. La situation est moins favorable en Chine et dans certains pays de l'ex-URSS, affectés par une augmentation des crises cardiaques.

Les variations de certains facteurs de risque de l'infarctus ont été étudiées pour près de 140 000 individus de 35 à 64 ans. Entre 15 et 30 % de cette baisse de mortalité peuvent être expliqués par une réduction de ces facteurs comme la diminution du tabagisme (plus importante chez l'homme que chez la femme), du cholestérol sanguin et de la pression artérielle. En revanche, l'augmentation de poids notée dans tous les pays, parmi les femmes en particulier, est préoccupante. "Ces résultats sont en faveur des campagnes de prévention visant à modifier les facteurs de risques", a estimé Kari Kuulasmaa.

Les variations de prises en charge dispensées dans les premiers jours d'un infarctus du myocarde de près de 35 000 patients du programme MONICA ont été analysées. La prescription de nombreux traitements à l'efficacité scientifiquement avérée s'est accrue dans la plupart des pays. L'augmentation du recours à ces traitements explique plus de 50 % de la baisse de la mortalité par infarctus du myocarde dans le monde. Il s'agit essentiellement de médicaments antiagregants, anticoagulants, thrombolytiques et antihypertenseurs. "Les progrès rapides, apparus au cours des années 80, dans la prise en charge, et les traitements employés dans les premiers jours d'un infarctus, expliquent une grande partie de la baisse de la mortalité mise en évidence par le projet MONICA", ont relevé les chercheurs français.   HG (25/02/00)

The Lancet  Volume 355, Number 9205 26 February 2000

AFP le 24/02/99  BC/pc/lb  Recul mondial de la mortalité cardio-vasculaire : rôle majeur des traitements

Réagissez, donnez votre opinion, laissez votre contribution en remplissant notre formulaire Ecrivez nous RETOUR

Hypertension arterielle    -   Source ESCULAPE                               

INQUIETANT !!!

Huit mille cinq cents médecins généralistes ont examiné 425 636 patients adultes en consultation. Parmi eux, 56 % de femmes et 73 % moins de 65 ans avec 56 % de normotendus et 44 % d'hypertendus (patients non traités ayant une pression artérielle supérieure à 140-90 ou patients déjà traités pour hypertension artérielle (HTA) et mal contrôlés). Parmi ces 44 %, 38 % ne sont pas traités et 62 % sont traités. Parmi les 62 % traités, seulement 23 % ont une pression artérielle normalisée.
Ainsi, 83 % des patients nécéssitant une prise en charge pour HTA ne sont pas ou sont mal traités.

Etude PHARE - Laboratoire Servier - Pr Poggi (CHU Marseille) - Pr Chamontin (CHU Toulouse) - Dr Lang ( CHU Paris)

Quatre ans aprés l'étude PHARE , le contrôle de l’hypertension artérielle reste trés insuffisant (de 6 à 30 % selon les pays), principalement par un abaissement insuffisant de la pression artérielle systolique, en particulier chez les sujets âgés. Lire la suite sur Esculape HTA systolique du sujet âgé en 2001. Dr H. Raybaud

Réagissez, donnez votre opinion, laissez votre contribution en remplissant notre formulaire Ecrivez nous RETOUR


Informations santé Informations Santé - CCNet Sommaire

 le staff le staff notre forum public

   Maître-toile

© MediaMed - 1060.4 page remise à jour 16 10 03

JIM ON LINE