Accueil Mediamed                                                                                             Les pages professionnelles  CC Pages Professionnelles

Pensez à imprimer cette page, afin de la lire ou la relire plus aisément. Avec Netscape, vous pouvez cliquer sur cette icone. Si vous utilisez un autre navigateur, utilisez sa commande d'impression.

ANESTHESIE - REANIMATION

INSUFFISANCE RENALE AIGUE GLOMERULAIRE par ENDOCARDITE à ERYSIPELOTHRIX RHUSIOPATHIAE

Anesthésie-réanimation MediaMed

L'incidence de l'endocardite dans la septicémie à Erysipelothrix rhusiopathiae (ER) est élevée (60 %). L'insuffisance rénale aiguë (IRA) a rarement été rapportée.

Un homme de 37 ans, alcoolotabagique, a été admis pour température a 39,5°, dyspnée et gastroentérite depuis huit jours.
Il n'était pas déshydraté. Les bruits du coeur étaient normaux, sans souffle. Sa pression artérielle était de141/94 mm Hg et sa fréquence cardiaque était de 110 battements par minute. Le patient était anurique.
La radiographie de thorax a montré un oedème aigu du poumon. L'électrocardiogramme est apparu normal.

  • Créatinine : 274 µmol/l
  • Haptoglobine : 0,22g/l
  • Hémoglobine : 9,2g/dl
  • Absence de schizocyte
  • Leucocytes : 6 800 el/ml
  • ASA., ALAT, CPK : normales.
  • Plaquettes : 60 000 el/ml
  • Hypocomplémentémie (C3 : 0,18g/l, C4 : 0,04g/l)
  • PDF entre 5 et 20 µg/ml
  • Diurèse à J2 : 450 ml/j (NaU=9 meq/l, CUU=156 mmol/l)
  • Hématurie microscopique,
  • Protéinurie : 14 g/l

Bilan biologique

L'échographie rénale était normale. Le fond d'oeil était normal. Le cathétérisme droit a révèlé une hypertension artérielle pulmonaire précapillaire sans fuite mitrale. Le patient a reçu une antibiothérapie par Ceftriaxone (2 g/j) et Ofloxacine (400 mg/j). Les hémocultures ont révèlé la présence d'Erysipelotrix rhusiopathiae. Le diagnostic de septicémie à ER a été retenu. Le facteur de risque trouvé  a été la manipulation de viande crue.
Une ventilation mécanique a été nécessaire de J2 à J21. La diurèse a été entretenue par furosémide et dopamine. La PBR a montré un aspect de glomérulonéphrite proliférative endocapillaire pure. En immunofluorescence, la fixation a été de type granuleux pour C3, IgM et d'IgG. L'échocardiographie (ETO) à J13 a trouvé une végétation de la petite valve avec fuite mitrale (grade 3). L'aggravation de l'insuffisance mitrale, trois mois plus tard, a conduit à réaliser un remplacement valvulaire. Après deux mois d'antibiotiques, la créatinine était à 20 mg/l.

Cette observation se distingue par une glomérulonéphrite aiguë documentée histologiquement compliquée d'IRA et révélatrice d'une endocardite à ER.

Publié avec l'aimable autorisation du Dr Serge Moulront
Archives INTERMEDIC APICEM - Mardi 25 novembre 1997

RETOUR

- Moulront S*, Azar R**, Dehée D*, Martin P*, Boldron A**, Vanrenterghem B*, Debedde S*.
- * Service de réanimation médicale polyvalente et respiratoire, ** Service de néphrologie
.

© MediaMed - 3431.1 page remise à jour 25 03 03