Accueil de la Clinique

accueil ORL

LES URGENCES EN ORL

QUATRE GRANDS TYPES :

Locaux, matériel, personnel à prévoir...

SURVEILLANCE D'UN ENFANT PORTEUR DE YOYOS

Les pages professionnelles en ORLIes pages professionnelles La clinique des Charmilles/ORL secteur public  en pages ouvertes  (retour par navigateur)

par Paul-Henri Bolla

Pensez à imprimer cette page, afin de la lire ou la relire plus aisément. Avec Netscape, vous pouvez cliquer sur cette icone. Si vous utilisez un autre navigateur, utilisez sa commande d'impression.


LES URGENCES EN ORL

J'Al MAL
  • OREILLE
    • Otite
      • Diagnostic : Cabinet médical + siège malade & médecin
        • lumière frontale
        • boite de consultation
        • xylocaïne naphtazolinée + pulvérisateur
        • naso-fibroscope + lumière froide
        • impédancemètre + audiomètre + cabine audiométrique
        • aspiration
        • Si enfant : Lit d'examen + système de contention + personnel pour examen correct
      • Traitement
        • Médical : ordonnance + stylo +arrêt de travail
        • " Chirurgical ": Méchage d'un conduit d'oreille, otite externe :
          • mèche
          • pince
          • Polydexa + cupule
          • Paracentèse : Lames + manche BEAVER
            • A vif : personnel pour tenir + mucus extractor et / ou écouvillon pour bactério
            • A.G. : bloc + panseuse + anesthésiste + idem
    • Othématome : En général : Bloc + aspiration + seringue
  • GORGE
    • Angine : Cabinet (cf. ci-dessus) + traitement médical
    • Phlegmon d'amygdale
      • Chirurgie / locale : cf. cabinet + personnel
      • Chirurgie / A.G. : bloc + panseuse +anesthésiste
  • NEZ – SINUS
    • Infection
      • Diagnostic : Cabinet + idem
      • Traitement : Médical / chirurgical à distance
    • Fracture
      • Diagnostic : Idem
      • Traitement : urgence différée ( 08 jours )

çA SAIGNE
  • PLAIE : Où qu'elle soit, quasiment toujours sous A.G. au bloc.
  • OREILLE
    • Cabinet + mèchage
    • Fracture du rocher : Scanner + SAMU ± Neuro-chirurgie
  • GORGE : Varices oesphagiennes, cancer : Bloc / transfert en Rx-interventionnelle
  • NEZ – SINUS  /   EPISTAXIS :
    • cautérisation,
    • mèchage antérieur,
    • mèchage postérieur
      • Bloc + xylo injectable avec seringue + bistouri électrique + aspiration + Mérocel ou Ultracel + Algostérile +tampons pour tamponnement postérieur.
      • transfert en Rx interventionnelle

URGENCE SENSORIELLE

  • OLFACTIVE : Fracture de la lame criblée : Scanner, mais en fait, découverte secondaire, le saignement prédomine.
  • AUDITIVE
    • Diagnostic : Cahinet + impédancemètre + audiomètre + cabine audio
    • Traitement : Hospitalisation + perfusions + carbogène
  • VESTIBULAIRE : Appeler SIMONE...ou audio-impédancemétrie + vidéonystagmographie
  • FACIAL : Consultation + audio-impédancemétrie + testing précoce du facial (appareil d'EMG + testeur...) ± Scanner

J'ETOUFFE

  • LARYNGITE :  Traitement médical ± anesthésiste ± réa, voire trachéotomie
  • CANCER : chir ± trachéotomie ou l'inverse...et Réa

Dr P.H. BOLLA 1998

Bibliographie : L'O.R.L. devant l'urgence, Société française d'oto-rhino-laryngologie et de pathologie cervico-faciale, Arnette, 1976.

Les pages professionnelles en ORL - sommaire


SURVEILLANCE D'UN ENFANT PORTEUR DE YOYOS

DEFINITION DE LA PATHOLOGIE ET GRANDS PRINCIPES DU TRAITEMENT

Les "yoyos" ou "diabolos" ou drains transtympaniques (DTT), sont mis en place chez un enfant porteur d'une otite séromuqueuse ou d'une otite chronique adhésive, pour :

  • aérer l'oreille et corriger le déficit auditif dû à la présence chronique de liquide séromuqueux dans la caisse du tympan;
  • éviter la rétraction tympanique, qui risque d'entraîner des déficits auditifs graves et des complications (cholestéatome).

Il existe plusieurs types de drains: la plupart de ceux utilisés actuellement ne tombent pas spontanément et doivent être retirés par l' ORL.

ELEMENTS DE SURVEILLANCE

  • Otoscopie ( vérifier que les drains sont en place).
  • Audiométrie une ou deux fois par an (ORL).

LES "COUPS DURS"

  • L'infection sur drains, généralement à la suite d'un bain : elle se manifeste par une otorrhée purulente, fréquemment à pyocianique;
  • le bouchon de cérumen, qui rend les DTT inefficaces.

LA BONNE ATTITUDE EN CAS DE " COUPS DURS "

  • Infection : faire un prélèvement. Commencer par traiter comme une otite aiguë ( Augmentin ou Clamoxyl) et ajouter une antibiothérapie locale non ototoxique (Otofa). Envoyer rapidement à l'O.R.L. pour contrôle ( infections à pyocianique très fréquentes).
  • Bouchon : envoyer à l'ORL.

LA PREVENTION

  • Infection : limiter la natation et surtout la plongée. Conseiller une protection ( bouchon d'oreille - EAR, EAR PUTTY - + bonnet), si l'enfant ne peut se passer de baignades.
  • Bouchon : contrôler fréquemment les tympans.

Source : Docteur C. Le PAJOLEC -  LE QUOTIDIEN DU MEDECIN N° 4854

  Les pages professionnelles en ORL - sommaire


Les pages professionnelles  Ies pages professionnelles sommaire

les annoncesles annonces

La liste des Sites

http://www.BioGate.com/MedListe

Pour être tenu au courant

des modifications apportées sur ces sites,

inscrivez vous

sur cette liste de diffusion professionnelle

Retrouvez nos INFOSITES en ligne

© MediaMed - 102b.4.4 page remise à jour 22 11 02